Intelligence emotionnelle: Interview de Mark Monteil

Comment faire de nos émotions nos alliées?

La semaine dernière était sur le thème des émotions pour moi. La question : "Comment faire de nos émotions nos alliées?" m'a été posée sur ma page facebook
 Du coup, je me suis lancée dans l'aventure d'y répondre par une série de vidéos, chaque jour (Pourquoi faire simple...?).

Et j'ai embarqué dans l'aventure avec moi (parce que plus on est de fous...!), Mark Monteil, du site www.intemotionnelle.com en lui proposant une interview pour avoir son point de vue.

Mark, est un des rares francophone spécialisé dans l'intelligence émotionnelle, si tu veux des infos à ce sujet, je ne peux que t'inviter à consulter son site, et pourquoi pas le contacter directement.

Bref, nous avons réalisé son interview en 2 parties parce que le sujet est vaste, très vaste !

Dans la 1ere, Mark se présente et nous explique rapidement ce qu'est l'Intelligence Emotionnelle, et dans la 2eme, non seulement il répond à la question "Comment faire de nos émotions nos alliées?" Mais il rappelle également ce que sont nos émotions et nos différents rapports à elles...vaste sujet je t'ai dit !

Voici les vidéos:

Nous avons fait de notre mieux, rappelant que nous ne sommes pas des pros de la vidéo, mais crois moi, le cœur y était !

Ci-dessous, tu trouveras l'intégralité de la retranscription du contenu. Je l'ai directement récupérée de l'article que Mark a rédigé sur son site, suite à notre entrevue (oui, je sais, c'est moi qui invite et c'est lui qui travaille...).

Ps.1.N'utilisant pas la même plateforme de blog que lui, je n'ai pu que copier coller et adapter le style de son post au mien.

Pour lire l'article dans son contexte original, clique juste sur ce lien.

Ps.2.Je prendrais le temps également de retranscrire le contenu de la série des 5 vidéos que j'ai faites pour les poster sur le site. En attendant, tu peux les retrouver sur youtube ici ou bien sur la page de présentation de l'atelier qui en découle.


Comment faire de nos émotions nos alliées?

A la question «  Comment faire de nos émotions nos alliées ? »

 

Je répondrai d’abord d’écouter à nouveau les 4 épisodes précédents de Nora sur YouTube qui donnent beaucoup d’informations et de conseils déjà très utiles et je n’ai que peu d’éléments à ajouter. Il est trés important de bien comprendre le postulat suivant:

 

« Les émotions ne sont ni positives, ni négatives. Elles sont agréables ou désagréables et surtout, toutes sont utiles. Il est important de les écouter et de les exprimer. » 
Chaque émotion a une fonction bien précise.

 

Les émotions (du latin « é » : vers l’extérieur et « motere » : mouvoir) sont des incitations à l’action !

 

Et pourtant,

Elles nous paralysent souvent!

 

Alors que Faire pour que nos émotions soient nos alliées ?

Pour garder la maîtrise de son corps et de son esprit pour aller là où veut aller ?

Avant d’aller plus loin, il faut bien noter la différence entre

* une EMOTION

* une HUMEUR

 Une émotion qui dure devient une humeur comme par exemple l’appréhension, l’euphorie ou l’irritation

 * un SENTIMENT

Il part de nous et va vers l’autre, les causes sont complexes, la durée est plus longue : l’amour, la haine, l’angoisse

Qu’est ce qu’une émotion ?

 

Les premières réflexion que l’on a sur l’émotion datent de l’Antiquité avec les philosophes comme Aristote, Socrate ou Platon.

 

Platon a d’ailleurs une vision très pessimiste de l’émotion, qu’il considère comme une perversion de la raison. 
Son idée sera donc d’empêcher l’émotion de s’exprimer, de même la nier pour ne pas se laisser influencer par une chose dangereuse à la pensée et la réflexion. Forcément ça laisse des traces !

Socrate, quant à lui, voyait l’émotion comme l’ennemi du libre-arbitre.

Aristote, tout en étant conscient du caractère subjectif de l’émotion, dénotait qu’une émotion possède deux valences, celle du plaisir ou du déplaisir.

Culturellement, l’occident est plus propice aux partages des émotion, même si cela n’a pas toujours été le cas dans notre histoire, comme on a pu le voir dans la philosophie antique, mais aussi dans la pensée médiévale.

Il faudra attendre Descartes pour avoir le premier traité sur l’émotion, où celui-ci explique que la raison et l’émotion sont opposées.

Antonio Damasio lui donnera d’ailleurs tort dans son livre « L’erreur de Descartes », une lecture que je vous recommande fortement.

Dans les pays asiatiques, il est courant de ne pas montrer son émotion : cela est considéré comme un manque de pudeur.

Le contrôle de l’émotion est donc très présent, même dans le cas d’une émotion positive. 


En effet, dans la philosophie bouddhiste (comme la philosophie judéo-chrétienne dans nos contrées influant même les plus athées d’entres nous), on considère que le bonheur est éphémère, et que quelque chose de négatif va arriver. Ce qui nous restreint à exprimer nos émotions de joie !

 

Ce qui nous amène à déduire que nos méthodes de gestion des émotions ne fonctionneraient pas avec certains peuples asiatiques.
Donc attention à la notion de contexte et de culture quand on parle des émotions.

 

L’émotion, malgré une reconnaissance de sa nécessité, garde donc toujours une notion négative sur l’influence qu’il a dans nos vies, et on cherche souvent à la contrôler dans le sens empêcher son expression.

 

Combien de fois avons-nous entendu «  un homme ça ne pleure pas, il doit être fort » ou «  dire à une fille, ne pleure pas tu vas être môche »

 

Plus récemment,

 

En 1976 , Paul Ekman, le psychologue qui a inspiré la « série Lie to me », évoque 6 émotions primaires : 

 

la peur, le dégout, la colère, la surprise, la joie et la tristesse

 

(que nous partageons avec les animaux).

 

Il a déduit cela de ses travaux qui portaient sur les expressions faciales.

 

Leur expression est universelle, à part quelques rares exceptions.

 

Elles sont innées, automatiques et inconscientes.

 On les exprime face à une situation d’urgence. 

Elles contribuent à notre protection.

 

La peur nous a sauvé la vie lorsque nous étions en danger face à un environnement hostile.

 

Le dégout nous a permis d’éviter de mettre notre santé en danger en avalant n’importe quel aliment.

 

La colère peut être aussi vitale en fournissant l’énergie nécessaire pour franchir un obstacle.

 

La surprise, elle, éveille tous nos sens pour faire face à un évènement inconnu.

 

La joie permet de mieux s’intégrer à un groupe (pour être plus en sécurité).

 

La tristesse et les larmes sont là pour attirer l’attention du groupe afin d’y être réintégré.

 

Au fil de l’évolution, l’homme a développé des émotions plus complexes comme la honte, la fierté, la gratitude, la timidité.

 

Les émotions primaires sont reconnaissables tout autour de la planète mais s’expriment différemment en fonction des cultures.

 

Chaque émotion est donc primordiale, mais nous n’en sommes plus à lutter pour notre survie, à fuir les prédateurs.

 

Notre survie est devenu autre : elle est devenue sociale.

 

Nous avons peur maintenant d’être seul, d’être jugé, d’être ostracisé, d’être incompris, d’être pointé du doigt. Les émotions ont gardé cette prépondérance dans nos vies, car elles sont intégrées dans nos gènes, dans notre langage, dans notre communication. La recherche a montré depuis longtemps qu’une totale absence d’émotions ou d’expressions conduit à un effet contre-productif.

 

Il a été prouvé que sans émotions, il n’y aurait pas de communication, d’apprentissage, de motivation, de mémorisation, d’échanges…

Alors, comment faire de nos émotions alliées en utilisant notre Intelligence Emotionnelle ?

A. Accepter que c’est normal d’avoir des émotions, qu’il n’y en a pas de bonnes ou mauvaises, elles sont là pour nous aider.

 

B-Ne pas les refouler, les enfouir, ni les ignorer

 

Elles ressurgissent toujours d’une façon ou d’un autre alors autant que ce soient sous notre contrôle…

Une émotion qui ne s’exprime pas s’imprime ! 

 Sinon cela peut créer des maladies, du stress, des crises de pleur ou de colere et ça nous échappe…

 Apres avoir accepter le A et le B

 Apprendre à se connaitre pour mieux se maitriser et finalement en faire une alliée

 Savoir ce que l’on ressent et pourquoi, constituent une première étape fondamentale qui va nous permettre de gérer et d’appliquer efficacement nos émotions de manière intelligente.

 Voici quelques etapes pour développer sa conscience de Soi:

 1. Identifier ce que tu ressens,

 * Améliore ton vocabulaire et lexique des émotions pour affiner l’identification ( sur l’article 3 façons de gérer ses émotions , tu trouveras une liste gratuite de 879 sentiments et émotions;

  

  • Défini l’intensité de l’émotion ?

  • Utilise par exemple une échelle de 1 à 10 et progressivement positionne sur cette échelle le degré de l’intensité;

  • Trouve le déclencheur, Pourquoi ?

  • Quel a été le déclencheur ? l’origine et la cause pour mieux le prévenir et anticiper à l’avenir plutôt que de gérer les conséquences

2. Note dans un carnet de bord ou un carnet des émotions

 – Tes réponses émotionnelles à des situations considérées comme significatives

 – Repére comment un comportement négatif ou bloquant déclenche tes émotions

 3. Tire les enseignements des expériences vécues – Introspection quotidienne

    *  Pratique l’autoreflexion

  • * Décris l’humeur dans laquelle tu te trouves à un moment donné

    * Identifies les situations dans lesquelles il t’a été difficile de mettre des mots sur ce que tu as ressentie et pourquoi

    * Identifies ce qui te rend heureux (se), enthousiaste, stréssé(e) ou en colére, triste, quels sont les facteurs déclencheurs

    * Liste tes points forts et tes points à améliorer

 4. Déterminer un plan d’action SMART, voir avec de l’accompagnement.

Pour que les émotions deviennent tes alliées, après la première étape deConscience de Soi et d’introspection qui permet ainsi de mieux se connaitre , il te sera plus facile de développer le deuxième pilier de laMaitrise deSoi.

En quoi cela consiste :

1. Garder son calme, diriger ses émotions pour réagir de manière positive et approprié

Cela permet de mieux gérer son stress et de réfléchir de manière claire et concentrée en dépit de la pression

Contrôler (pas dans le sens étouffé) ses émotions dans toutes les situation permettant ainsi d’adapter ses réactions à la situation

Comment améliorer sa maitrise de soi ? 

-6  outils/méthodes/Pratiques-

  • La méditation ou le Yoga, techniques de respiration, Tai Chi ou Qi-Cong

    permettant de lâcher prise également;

    POUR EN SAVOIR PLUS  Sur le Lâcher-Prise

  • L’analyse pratique dans la bienveillance, seul ou en groupe

    Consiste d’analyser un évènement ou un incident et d’y apporter des critiques constructives en se demandant pourquoi plusieurs fois et comment peut-on mieux faire ;

  • La distraction : se focaliser sur autre chose, si possible de plaisant pour détourner l’attention de l’expérience émotionnelle négative.

  • Faire de l’exercice physique : régulation des hormones telles que la sérotonine, la dopamine, les endorphines qui ont un impact sur nos émotions

    POUR EN SAVOIR PLUS  :  Impact des Hormones dans nos Emotions

  • Une alimentation saine et du sommeil !

    POUR EN SAVOIR PLUS : 30 Conseils pour vous aider à réussir

  • Ecrire un journal, un blog au moins 3 fois par semaine

 En ayant une meilleure connaissance de vous-même ( Conscience de Soi) et Maitrise de Soi, vous serez à même de mieux interagir avec les autres ce qui aura un impact sur votre empathie et votre aptitude sociale pour interagir avec les autres.

 POUR EN SAVOIR PLUS : Qu’est ce que l’Intelligence Emotionnelle

 Mais pour cela  votre Motivation, votre tenacité et perseverance sont essentielles.

 J’ai l’habitude de dire qu’il faut travailler de l’interieur pour ameliorer l’exterieur.

 

Un esprit sain dans un corps sain

 

L’avantage c’est que, dès que vous décidez au plus profond de vous, rien ne peux vous arreter, quelque soit le temps que cela prendra à chacun son rythme. 

Si ce n’est pas déjà fait, n’oubliez pas de vous inscrire à la Newsletter pour ne rien manquer des futurs articles et conseils !
A bientôt, merci.


Nora D

Coach en développement personnel, mais femme avant tout, j'accompagne les femmes sensibles, libres et intuitives, qui ne rentrent dans aucune case. Des femmes qui me ressemblent.

Suit Yourself ! c'est un espace pour toutes les femmes déterminées à reprendre leur vie en main.

Un lieu où je fais de mon mieux pour t'apporter de la valeur, que tu puisses pas à pas apprendre à mieux te connaitre, t'aimer, t'accepter et te faire confiance.

La confiance en soi et la relance d'une dynamique positive qui passe par l'action, sont les principaux leviers sur lesquels j'interviens.