Est-ce la norme d'être en couple ?


Suityourself-4.png

Est-ce vraiment la norme d'être en couple ?

Un truc qui m'agace, une question qui me taraude, y a t-il une norme, une règle ? Doit-on absolument être en couple pour être épanouie, pour être accomplie ?

J'avoue, moi ce schéma ne me convient pas.

J'aime pas les règles

J'aime pas les moules (sauf celles qui se mangent). Depuis le début, ma vie n'a pas été dans le moule. J'ai pas grandi dans un schéma classique, alors aujourd'hui, rentrer dans un cadre dit "général" c'est juste m'étouffer, m'éteindre, me perdre.

Suis je anormale et/ou malheureuse pour autant ? Pas le moins du monde. Je me sens bien. Je n'ai pas de manque. Bien sûr que j'aime partager, c'est quelque chose que j’apprécie énormément même, mais je n'ai pas besoin d'être en couple pour cela. Je ne me sens pas seule. Je sais que ce n'est qu'une période, alors j'en profite, je profite des joies du célibat. Cela va faire 2 ans...oui c'est long, mais j'ai du me reconstruire après une histoire toxique. J'ai dû travailler sur ma dépendance affective, retrouver confiance en moi, ça a pris du temps, il fallait bien tout ça. Aujourd'hui, je me sens bien, complète, des projets plein la tête, des amis formidables et une famille en or.

J'aime ma liberté

Je l'aime profondément et entièrement.C'est comme ça que je mène ma vie, de plus en plus, parce que c'est comme ça que je me sens vivante. Alors, pour moi la notion du couple telle qu'elle est "établie" ne me convient pas. Il n'est pas facile de se sentir libre quand on est en couple. Pourtant, je n'ai rien contre !

Malheureusement, beaucoup ont tendance à vouloir tout contrôler de l'autre, vous demande de vous justifier, veulent vous imposer ce qui est bien ou pas pour vous, veulent vous changer aussi... ça, moi je ne peux pas, je ne peux plus. Je ne suis pas parfaite, loin de là. L'homme que j'ai choisi je l'ai choisi pour ce qu'il est à un instant T, je ne veux pas qu'il change. Alors pourquoi vouloir me changer ?

IMG_0582.jpg

On évolue tous, naturellement, au gré de nos expériences, au contact des autres, au contact de l'autre, alors pourquoi vouloir l'imposer, pourquoi vouloir le forcer ? Laissons nous nous adapter l'un à l'autre...ou pas.

N'est-ce pas ça l'amour ?

Regarder et encourager l'autre à suivre son chemin ? Au risque que nos chemins se séparent bien sûr, mais s'il ou elle est heureux (se), alors pourquoi pas ?

N'est-ce pas ça aimer ? Faire en sorte que son amoureux(se) s'épanouisse ? voir ses yeux briller ? Peut-être que le chemin qu'il ou elle choisira ne nous conviendra pas et que c'est nous qui partirons, pourquoi pas ? Nous devons veiller sur notre bien-être aussi. Nous sommes responsables de notre propre épanouissement. Nous ne devons pas en incomber la responsabilité à notre amour (ou même aux autres d'une manière plus générale). C'est nous qui pilotons notre bolide de vie, personne ne sait mieux que nous ce qui est bon pour nous. Pour moi l'amour c'est quelque chose qui te porte, je vois un couple comme une équipe, on avance ensemble, on se soutient, on vit nos peines et nos joies ensemble, on se stimule, on s'engueule aussi, on est pas d'accord sur tout, mais c'est la vie non ?

Pour moi l'amour n'enferme pas, il libère. Alors pour l'instant, je profite de ma liberté en tant que célibataire, la liberté que je m'octroie (il parait que c'est la plus belle !)

liberté.jpg

A chacun de trouver son bonheur, à sa façon...Je pense qu'il n'y a pas de règle établie.

Et toi, comment vois-tu le couple, l'amour, le célibat ?

Nora D

Coach en développement personnel, mais femme avant tout, j'accompagne les femmes sensibles, libres et intuitives, qui ne rentrent dans aucune case. Des femmes qui me ressemblent.

Suit Yourself ! c'est un espace pour toutes les femmes déterminées à reprendre leur vie en main.

Un lieu où je fais de mon mieux pour t'apporter de la valeur, que tu puisses pas à pas apprendre à mieux te connaitre, t'aimer, t'accepter et te faire confiance.

La confiance en soi et la relance d'une dynamique positive qui passe par l'action, sont les principaux leviers sur lesquels j'interviens.